Accueil Guerre en Ukraine

Le porte-parole du Kremlin: «Chaque confrontation se termine par un apaisement des tensions»

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a affirmé que les relations entre l’Occident et la Russie viendraient tôt ou tard à se normaliser. Dans une déclaration à la télévision publique, il a affirmé que toute confrontation se termine « par une baisse des tensions ».

Temps de lecture: 1 min

Alors que la tension entre l’Occident et la Russie ne cesse de monter, le Kremlin a déclaré que les relations entre les deux régions reviendraient sur la voie de la normalisation.

« Toute confrontation se termine par une baisse des tensions et toute situation de crise se termine à la table des négociations », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à la télévision publique, selon l’agence de presse russe Interfax.

« Ce ne sera pas différent cette fois-ci », a-t-il ajouté. Selon M. Peskov, ces normalisations diplomatiques ne semblent pas proches de se produire mais surviendront tôt ou tard au fil de l’histoire.

Ces déclarations du Kremlin interviennent à un moment où la Russie est accablée par toute une série de sanctions occidentales suite à son invasion de l’Ukraine le 24 février.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 5 septembre 2022, 15:26

    En tout cas, on a trouvé ici le Joseph Goebbels de Putin.

  • Posté par non non, lundi 5 septembre 2022, 11:09

    L'offre la moins disante.Traité de Maastricht dans les années 73, nous avons connu une crise semblable. C'est une guerre de pouvoir. L'histoire est un éternel recommencement mais retourner au Moyen Age (que je trouve très intéressant) n'est pas réjouissant. Par contre, avec les LGBT, Woke, cancel culture, metoo, ultra gauche, ultra droite, populisme, migration.... Dans quelle case vont-ils nous mettre. Je vois 3 blocs dirigés par des dictateurs Russie, Chine, Turquie.

  • Posté par massacry olivier, lundi 5 septembre 2022, 19:43

    Comme quoi alignés de mots, même tendance, ne signifie pas faire sens.

  • Posté par D L, lundi 5 septembre 2022, 10:52

    Son chef doit juste trouver une fenêtre de négociation tout en ne perdant pas la face. Zelinsky devra bien admettre la perte de la Crimée et des territoires russophones de l'Est. Et nous comprendre que nous n'avons plus les moyens pour faire des leçons de morale. C'est hélas cela la Real Politique.

  • Posté par José Dehove, lundi 5 septembre 2022, 9:52

    Le plus tôt sera le mieux...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une