Accueil Sciences et santé

Un traitement prometteur pour la trisomie 21

L’injection d’une hormone a permis d’améliorer les capacités cognitives d’un petit nombre de patients.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Pour les personnes atteintes de trisomie 21, l’enjeu de l’autonomisation à l’âge adulte est clé. Cette maladie, caractérisée par la présence d’un troisième chromosome 21, entier ou partiel, induit entre autres une déficience intellectuelle de degré variable. Des chercheurs français et suisses ont toutefois obtenu des résultats intéressants en administrant à des adultes trisomiques un traitement hormonal pendant six mois. La molécule employée est la GnRH, une hormone naturellement produite par l’hypothalamus dans le cerveau pour réguler la reproduction et la puberté. Pourquoi les chercheurs, dont les travaux ont été publiés jeudi dernier dans Science, lui ont-ils porté attention dans la trisomie 21 ? D’une part, de précédentes études ont montré que des neurones sensibles à cette hormone auraient une action dans des régions du cerveau commandant la cognition – raison pour laquelle la même molécule commence aussi à être testée dans la maladie d’Alzheimer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs