Accueil Sports Cyclisme

Toujours leader de la Vuelta, Remco Evenepoel s’exprime sur sa chute: «Malgré la douleur, je n’ai lâché qu’une minute»

Le coureur belge retrouve peu à peu la pleine possession de ses moyens.

Temps de lecture: 2 min

Leader du Tour d’Espagne, le Belge est tombé jeudi. Après avoir d’abord dit souffrir d’égratignures superficielles, il est apparu évident lors du dernier weekend en altitude qu’il s’agissait de plus que ça. « Je ne ressens presque plus rien ce lundi », a dit le leader Quick-Step Alpha Vinyl lundi, lors de la dernière journée de repos avant l’ultime semaine de course.

S’il a perdu 1 : 07 lors des deux journées, le jeune Belge compte encore 1 : 34 d’avance sur Primoz Rogmic et 2 : 01 sur Enric Mac. « Après ma chute, je pouvais à peine me tenir sur mes pédales. J’ai perdu pas mal de temps samedi. Ce n’était pas la situation idéale pour moi mais cela aurait pu être bien pire. Je n’ai lâché qu’une minute, malgré la douleur. C’était mieux dimanche, j’ai fait preuve de combativité. Les jambes étaient encore un peu raides mais pas autant que samedi. Aujourd’hui (lundi, ndlr), la douleur est presque partie et j’espère que la tendance se confirmera dans les jours à venir. »

Tomber malade est la « plus grande angoisse » de Remco Evenepoel à la veille d’entamer les six dernières journées de course. « Le Covid-19 est présent dans le peloton. Certains ont dû rentrer à la maison alors que d’autres continuent la course. J’espère donc être épargné, par le coronavirus et le reste. Ce serait un cauchemar de devoir quitter la course de cette manière. »

S’il reste des étapes compliquées, notamment la 18e qui se ponctuera à l’Alto del Piornal après une montée de 13,3 km à 5,6 % de déclivité moyenne, Evenepoel semble avoir fait le plus dur en résistant dans la Sierra Nevada, toit de cette Vuelta. « La fraîcheur a disparu alors que quelques petites douleurs, notamment à la selle, sont désormais présentes. Mais c’est pareil pour tout le monde. En raison de la chaleur et de l’humidité, on souffre d’irritations à l’entrejambe mais dans l’ensemble, ce n’est pas trop grave », a-t-il rigolé. « La motivation est énorme et l’envie de défendre le maillot avec toute l’équipe est bien présente. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb