Accueil Monde Europe

L’ombre de l’extrême droite plane sur les élections suédoises

Les Démocrates de Suède ne veulent pas seulement devenir le deuxième parti du pays. Le jeune leader du parti, Jimmie Akesson, veut aussi entrer dans le futur gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Il a le physique du gendre idéal : visage poupin, lunettes rondes, cheveux impeccablement gominés avec une raie sur le côté, et depuis peu une barbe fournie pour se donner un air plus sérieux et respectable. Jimmie Akesson, 43 ans, leader du parti d’extrême droite des Démocrates de Suède (SD), est l’homme politique qui a le vent en poupe dans le pays. Lorsqu’il a pris les rênes de ce groupuscule issu des milieux néonazis, en 2005, les SD n’arrivaient même pas à franchir la barre des 4 % qui permet d’obtenir des sièges au Parlement. En 2010, il brise ce plafond de verre en emmenant vingt députés au Riksdag. Abandonnant progressivement toute idée d’une sortie de la Suède de l’Union européenne, expurgeant ses rangs des nostalgiques du nazisme, il parvient en 2018 à faire des SD le troisième parti du pays avec 17,5 % des voix.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 15 septembre 2022, 0:11

    Bizarre de parler toujours d'extrême seulement à droite. Sans doute qu'avec le PTB et Mélenchon la francophonie s'est habituée à l'extrême gauche.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs