Accueil Culture Cinéma

Tim Roth à propos de «Sundown»: «Je n’ai jamais voulu être un visage sur une boîte à tartines»

Six ans après « Chronic », Tim Roth (« Reservoir Dogs ») retrouve le réalisateur mexicain Michel Franco pour un film sombre où il excelle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Du rôle d’un jeune skinhead dans Made in Britain d’Alan Clarke à celui de M. Orange dans Reservoir Dogs de Tarantino en passant par celui du général Thade dans La planète des singes de Tim Burton, le Britannique Tim Roth a démontré en quarante ans de carrière qu’il était un acteur aussi captivant qu’inclassable.

Toujours surprenant aussi, comme il le démontre dans Sundown de Michel Franco. Un réalisateur qu’il retrouve six ans après Chronic (prix du Scénario à Cannes en 2015) pour un rôle troublant, qui pousse le spectateur à s’interroger, profondément, comme toujours dans le cinéma de Franco.

Quelle est votre relation avec Michel Franco ? Que vous a-t-il apporté ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs