Accueil Société Enseignement

Université: l’encadrement des festivités étudiantes renforcé

Ce mardi, l’Université de Namur a accueilli une grande journée d’échanges et de travail afin d’améliorer l’encadrement des activités festives étudiantes.

Temps de lecture: 2 min

Organisée à l’UNamur par l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES) à la demande de la ministre Glatigny, la journée d’échange autour des activités étudiantes visait, à l’approche de la rentrée académique, à sensibiliser l’ensemble des acteurs impliqués (cercles étudiants, autorités académiques, autorités locales, pouvoir public, associations actives dans la prévention) à l’importance d’initier des actions de prévention et de sensibilisation de grande envergure afin d’améliorer l’encadrement des activités étudiantes festives.

Selon un communiqué publié par le cabinet de la ministre Glatigny, elle a également permis aux participants de partager leur expérience en matière de bonnes pratiques via des tables rondes, et d’assurer une large diffusion de la nouvelle « charte relative aux activités festives et folkloriques estudiantine en Fédération Wallonie-Bruxelles » auprès des représentants étudiants et académiques présents sur place. Un moment symbolique a d’ailleurs permis aux acteurs de réaffirmer leur engagement à respecter ces principes.

« Relever le défi d’un folklore estudiantin plus sûr pour toutes et tous passera par un engagement et une collaboration de l’ensemble des acteurs sur le terrain, et je les remercie d’avoir répondu présents aujourd’hui », souligne Valérie Glatigny, Ministre de l’Enseignement supérieur, à l’issue de la journée.

Une charte en place depuis 2020

Un avis partagé par le Ministre-Président Pierre-Yves Jeholet : « Il ne s’agit pas, a-t-il déclaré avec cette nouvelle charte, de remettre en cause la tenue des activités étudiantes qui constituent une part non négligeable de la vie sur les campus et qui se déroulent, en grande majorité, dans de bonnes conditions mais de renforcer au maximum les mesures de prévention afin d’éviter de revivre des incidents, parfois dramatiques, survenus ces dernières années ».

Pour rappel, une charte relative aux baptêmes estudiantins existait depuis 2020, et constituait un socle commun de règles afin que les fêtes étudiantes se déroulent dans des conditions de sécurité et de respect optimales. Cependant, l’année académique 2021/2022 a à nouveau été marquée par des incidents parfois dramatiques, rappelle le communiqué.

Tous les détails sont disponibles ici : https ://glatigny.cfwb.be/home/presse--actualites/publications/des-activites-festives-et-folkloriques-estudiantines-mieux-encadrees.publicationfull.html.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une