Accueil Économie Entreprises

Ryanair retire ses avions de Brussels Airport

Les vols qui étaient prévus à Brussels Airport par Ryanair seront opérés, mais par des avions qui viendront d’autres bases.

Temps de lecture: 2 min

Un conseil d’entreprise extraordinaire a eu lieu ce mercredi matin chez Ryanair en Belgique. Une réunion de l’ensemble du personnel était prévue dans la foulée, vers 12h00, dans un hôtel de Brussels Airport. Cela alors que Michael O’Leary, le CEO du groupe Ryanair, devait donner une conférence de presse dans le centre de Bruxelles à 12h30.

Ce qui a été décidé

Ryanair ne proposera pas de vol au départ de Zaventem cet hiver. Les vols qui étaient prévus seront opérés, mais par des avions qui viendront d’autres bases. Des navettes feront le déplacement entre Zaventem et Charleroi. Les vols reprendront cet été, à partir de la fin du mois de mars. 61 membres du personnel vont devoir être recasés.

Jeudi dernier, le patron de Ryanair avait indiqué passer en revue ses activités en Belgique et menacé de fermer la base de Zaventem, où sont stationnés deux avions, et de réduire le nombre d’appareils (une quinzaine) basés à Charleroi. Outre des relations sociales tendues avec les syndicats représentant le personnel de cabine et les pilotes, le CEO s’en était également pris à la taxe mise en place par le gouvernement fédéral sur les billets d’avions (de 2 à 10 euros) et à la une hausse des tarifs aéroportuaires à Brussels Airport.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par collin liliane, mercredi 7 septembre 2022, 15:00

    Au total: autant de vols, mais avec en plus la circulation et la pollution engendrées par les navettes.

  • Posté par dekoker philippe, mercredi 7 septembre 2022, 14:49

    Gilkinet est content avec sa taxe débile sur les vols courts ...il n'a plus personne à taxer.

  • Posté par Klinkenberg Vincent, mercredi 7 septembre 2022, 14:37

    Quelle bonne nouvelle.

  • Posté par G. Alex, mercredi 7 septembre 2022, 14:27

    Merci les gauchos... On avait juste besoin d'un peu plus de chômage... Je ne vois pas ce qui pourrait mal finir avec notre petite mentalité de priviliégié belge (qui se généralise en Europe de l'Ouest). Si vous avez 1000 balles, ne les investissez surtout pas en Europe. Si vous êtes entrepreneurs, allez voir ailleurs.

  • Posté par lambert viviane, mercredi 7 septembre 2022, 14:00

    Il y a d'autres compagnies low cost. ! Bon vent l'Irlandais !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière