Accueil Société

Revirement flamand: la consigne revient au goût du jour

La ministre flamande de l’Environnement estime que l’instauration d’une consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique est « inévitable ». Les deux autres Régions veulent cueillir la balle au bond.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Consigne, suite et (certainement) pas encore fin. Réticente jusqu’à présent par rapport à l’idée d’une consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique, la ministre flamande de l’Environnement, Zuhal Demir (N-VA) a opéré un spectaculaire virage sur l’aile, mardi soir, en se déclarant finalement favorable à l’idée et la jugeant « inévitable ». Un accord avait été conclu avec l’industrie de l’emballage : pas de consigne avant 2023 si la quantité de déchets sauvages diminuait de 20 % par rapport à 2015. « L’objectif ne sera pas atteint », dit Demir. « En 2015, les déchets sauvages s’élevaient à 20.400 tonnes. En 2019 à 22.641 tonnes ». Vraie conversion, ou mise sous pression du secteur ? On le saura rapidement…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs