Accueil Belgique

Bernard De Vos: «Les enfants ne sont pas des récepteurs de décisions des adultes»

Loin de toute l’agitation politique, l’actuel délégué général aux Droits de l’enfant, Bernard De Vos, s’apprête à laisser le siège de son bureau à son successeur. Si, jusqu’au bout, il refuse de s’exprimer sur les enjeux politique autour de sa fonction, il est revenu pour « Le Soir » sur ses quatorze années de mandat.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Vous occupez la fonction de délégué général depuis quatorze ans. Comment vous sentez-vous à quelques jours du passage de flambeau ?

Confus. D’une part, j’ai un peu l’appréhension du téléphone qui arrête de sonner. C’est un métier très prenant. Mais d’un autre côté, c’est bien qu’il y ait du changement. Il faut laisser la place aux plus jeunes, plus fous. Il faut renouveler les idées, ça, c’est certain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs