Accueil Monde

François Hollande: «Il n’y a plus de régulation du monde, à l’ONU d’en prendre acte!»

Dans son dernier livre, « Bouleversements » (éd. Stock), François Hollande décrit une nouvelle donne mondiale née de dix ans de crise. Où il prend acte du blocage de l’ONU. Le multilatéralisme doit prendre de nouvelles formes, plaide-t-il.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 7 min

Tout a commencé en 2012. L’invasion de l’Ukraine, le 24 février dernier, n’est que le dernier épisode d’un cycle géopolitique entamé il y a dix ans déjà. Dans son dernier livre, où il délaisse les affaires de l’Hexagone pour se pencher sur celles du monde, l’ancien Président français décrit la nouvelle donne, nourrie de l’affaiblissement des démocraties et de l’expansionnisme des nouveaux empires. Il a reçu les correspondants européens de Lena, dont Le Soir, dans ses bureaux face aux Tuileries.

Vous décrivez une période de crise globale sur la période des dix dernières années. En quoi ces crises ont-elles changé le monde ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Meersman Olivier, jeudi 8 septembre 2022, 21:34

    Retournes dans ta grotte, tu ne servais déjà à rien quand tu étais Président...

  • Posté par Giuseppa Aviara, jeudi 8 septembre 2022, 19:46

    Comme premier secrétaire du PS français pendant 11 ans a-t-il pris acte de la "dérégulation" interne du PS qui a conduit à sa quasi disparition du paysage politique français? Trop facile de demander avec grandiosité aux autres ce qu'on a pas pu ou su accomplir soi-même...

  • Posté par lambert viviane, jeudi 8 septembre 2022, 17:22

    Monsieur Hollande oublie qu'il a été président de la France de 2012 à 2017. Qu'a-t-il fait pour empêcher le conflit russo-ukrainien prévisible ? Pourquoi n'a-t-il pas pris son bâton de pèlerin, depuis 2017, pour défendre les accords de Minsk?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 8 septembre 2022, 22:08

    C'est vrai ça. Et pourquoi n'a-t-il pas pris des mesures contre la canicule et les feux de forêt de cette année? Il a aussi négligé les inondations de Tilff. Quel idiot, ce président! Heureusement qu'on vous a pour attirer notre attention, Mme Lambert.

  • Posté par Adolphe BoniZeur, president du Waalse Belang, jeudi 8 septembre 2022, 13:16

    Has-been, aucun intérêt

Plus de commentaires

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs