Accueil Culture Cinéma

Le film du jour à la Mostra: «Blonde» d’Andrew Dominik

Un film électrisé et illuminé par la performance d’Ana de Armas, iconique dans le rôle de Marilyn Monroe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Le pitch : Adapté du roman de Joyce Carol Oates, Blonde réinvente la vie de l’une des grandes icônes d’Hollywood : Marilyn Monroe. De son enfance instable en tant que Norma Jeane, en passant par son ascension vers la célébrité et ses errances romantiques, Blonde brouille les lignes entre réalité et fiction pour explorer la fracture croissante entre son image publique et son image privée.

Notre avis : Comme le livre de Joyce Carol Oates dont il s’inspire, Blonde est la transcription d’un sentiment, d’une émotion. A travers le visage d’Ana de Armas, troublante et juste, on ressent la vie qui fût celle de Marilyn Monroe. Une femme objet, souvent vue comme un morceau de viande, cherchant constamment l’amour dans le regard des autres. On ressent cette sensation de ne jamais être vraiment aimée ni comblée… ou presque.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs