Accueil Économie

Libéralisation du rail: le CDH wallon veut protéger l’avenir de la SNCB

Pour le CDH, face à la libéralisation, la Belgique doit rester un seul lot de service public ferroviaire.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Le CDH wallon veut encadrer la libéralisation du rail et protéger le chemin de fer en zone rurale. Mercredi, le parlement wallon prendra en considération une proposition de résolution de Dimitri Fourny, chef de groupe CDH, qui vise à protéger l’avenir de la SNCB, avant l’application de ce que l’Europe appelle le « quatrième paquet ferroviaire », un ensemble de mesures qui doivent permettre la libéralisation totale du chemin de fer en Europe, y compris le transport « national » des voyageurs, jusqu’ici protégé. Un « paquet » qui devrait être partiellement entériné pour la fin de l’année avant d’être transposé dans chaque pays membre et entrer en vigueur d’ici à 2026.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs