Accueil Monde Proche-Orient

Mostra de Venise: «La répression contre les réalisateurs existe depuis de nombreuses années en Iran»

Les réalisateurs iraniens sont à l’honneur de la Mostra de Venise. Et pourtant, la répression du régime des ayatollahs s’abat sur eux ces derniers mois. Mais ils ne sont pas les seuls.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Derrière les arrestations de réalisateurs et réalisatrices en Iran, c’est tout un régime tenu d’une main de fer par le président Ebrahim Raïssi et l’ayatollah Ali Khamenei. Depuis l’arrivée au pouvoir du premier en 2021, les organisations de défense des droits humains dénoncent l’aggravation de la répression. Durant les six premiers mois de 2022, une personne a été exécutée en moyenne tous les jours. Et les manifestations de la population sont durement entravées. Bamchade Pourvali est universitaire, critique et responsable du site Iran Ciné Panorama. Il regarde la situation des artistes iraniens dans le contexte général du pays.

Comment expliquez-vous la répression actuelle contre le cinéma iranien ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs