Accueil Monde

Hollande: impossible n’est pas François?

Son bilan économique n’est pas bon. Mais François Hollande, qui fera ce mercredi sa rentrée, veut encore croire en ses chances de réélection en 2017. Difficile, mais pas exclu…

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Pour un éternel optimiste, il y a toujours une manière de voir les choses du bon côté. Ce ne sera pas pire que l’an dernier. Arnaud Montebourg fera le show ce week-end avec l’ex-trublion grec des Finances Yanis Varoufakis à Frangy. Mais il ne sera pas viré du gouvernement : il n’en fait déjà plus partie et passe davantage aux yeux de l’opinion pour un déserteur que pour une alternative. Valérie Trierweiler ne publiera pas non plus de livre ravageur. L’ex-première dame vient même d’adresser ses félicitations à Ségolène Royal (merci pour le compliment) pour son plan anti-gaspi. La rentrée de François Hollande, qui présidera ce mercredi le premier conseil des ministres de l’année, ne sera pas pour autant de tout repos.

Les chiffres économiques ne sont pas bons. La croissance affiche, au deuxième trimestre 2015, un zéro pointé. La consommation des ménages s’essouffle. L’investissement des entreprises ralentit. Et le chômage, en dépit de toutes les incantations, ne diminue toujours pas…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs