Accueil Monde

DiEM25 vole au secours de Julian Assange

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Des cheveux blonds, presque blancs, mi longs et plaqués en arrière. Une barbe grisonnante. Un teint pâle. Très pâle. Le visage qui est apparu hier soir sur l’écran géant de Bozar, à Bruxelles, était reconnaissable entre mille. Mais si Julian Assange apparaît souvent en photo, c’est loin d’être le cas pour dans des capsules vidéo. Alors hier soir, lorsque le célèbre lanceur d’alerte et fondateur de Wikileaks s’est adressé en direct au parterre de Bozar depuis l’ambassade de l’Equateur à Londres, où il est enfermé depuis quatre ans exactement, les téléphones se sont levés. Dix, vingt, trente, cinquante écrans ont percé l’obscurité, le temps de prendre une photo ou une vidéo. Ou d’envoyer un tweet avec la mention #FreeAssange.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par PETITJEAN CHARLES, lundi 20 juin 2016, 17:03

    Une réelle bouffée d'oxygène !

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs