Accueil Monde

Journée des réfugiés: les femmes migrantes plus vulnérables et sous-estimées

Ce 20 juin marque la Journée internationale des réfugiés. Parmi les personnes déplacées, les femmes sont particulièrement exposées aux dangers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

L a nuit dernière, un homme a tout simplement ouvert la porte et tenté d’entrer dans notre chambre. » « Nous restons en groupe et nous n’allons dormir que lorsqu’on est vraiment épuisés. La nuit, on ne quitte pas nos tentes et nos enfants sont obligés d’aller aux toilettes à l’intérieur de la chambre. » La peur est au cœur des témoignages qu’Amnesty international a recueillis auprès de jeunes femmes migrantes, coincées depuis des mois dans les camps surchargés des îles grecques. Alors que jusqu’en 2015, la plupart des migrants arrivant en Europe étaient de jeunes hommes seuls, femmes et enfants sont devenus majoritaires depuis 2016. Une population particulièrement vulnérable. La semaine dernière, Unicef évoquait le cas de jeunes filles mineures contraintes de se prostituer pour subsister dans les « jungles » aux abords de Calais.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Gabriel Kalmar, lundi 20 juin 2016, 13:57

    Avez vous les coordonnées de SB OVERDEAS ?

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs