Accueil Procès des attentats de Bruxelles

Procès des attentats de Bruxelles– «Plaidoirie à cœur ouvert: nous resterons unis»

Je m’appelle Mohamed El Bachiri. J’étais conducteur de métro. J’habite Molenbeek. Le 22 mars 2016, mon épouse Loubna a perdu la vie dans le métro à Maelbeek alors qu’elle se rendait à l’école pour donner ses cours de sport. Mes trois garçons et moi avons été dévastés, perdus. Nous le sommes toujours aujourd’hui. Au cours de mes nuits sans sommeil, j’ai écrit Un Jihad de l’amour. Six ans plus tard, alors que le procès des terroristes va s’ouvrir, j’ai repris la plume à la demande du Soir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Nous voilà arrivés au moment fatidique !

A la fois tant attendu, mais aussi tellement redouté.

Le procès des attentats du 22/03/2016.

Six années, oui six ans déjà, que nous vivons avec cette douleur tantôt criante, tantôt silencieuse.

Une blessure que nous tentons de cicatriser.

Malgré la profondeur de la plaie.

Même si, dans de nombreux rêves, il m’est souvent arrivé d’appeler Loubna.

Même si, dans le visage de chacun de mes enfants, je la vois se manifester.

Une part de nous est morte, l’autre part survit, et parfois surjoue, pour éviter qu’il ne coule encore des larmes sur nos joues.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par collin liliane, mardi 13 septembre 2022, 1:35

    Un homme a effectivement cru - ou fait croire pour en tirer profit - qu'un dieu lui parlait et lui ordonnait d'imposer son règne par la guerre, la haine et la violence. Il suffit de lire sa biographie ou les écrits qui parlent de ses "révélations" pour le constater.

  • Posté par Raspe Eric, lundi 12 septembre 2022, 20:23

    Merci Monsieur. Votre chronique remet bien des grasses mouches de ce foirum à leur place.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 14 septembre 2022, 10:36

    Je me joins à vous Eric. J'aimerais croire que les mouches dont vous parlez sont capables de sortir de leur radicalisation mortifère (comme toute radicalisation).

Aussi en Procès des attentats de Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs