Accueil Société Enseignement

Enseignement supérieur: ce qui change avec le nouveau décret Paysage

Réformé en décembre dernier par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le nouveau décret Paysage entrera en vigueur à partir de cette rentrée académique 2022-2023.

Temps de lecture: 3 min

Allongement des études, perte de la notion de réussite, augmentation des contraintes administratives, voilà les effets indésirables dont souffrait le décret Paysage. Voté pour la toute première fois en novembre 2013, le décret, aussi appelé « Marcourt » du nom du ministre socialiste qui en fut l’initiateur, avait comme objectif de démocratiser l’accès aux études supérieures. Toutefois, en raison des problèmes liés à la réalité de terrain que vivaient les étudiants, le décret a été modifié. Dorénavant, la nouvelle réforme fait de l’aide à la réussite sa priorité.

1

Première année

Dès la prochaine rentrée, les nouveaux étudiants inscrits devront obligatoirement acquérir les 60 crédits de BA1 afin de passer en deuxième année. Sans la totalité de ces derniers, ils resteront inscrits dans le cycle de première. Néanmoins, diverses contraintes s’imposent en fonction du nombre de crédits acquis lors du premier bloc. Si l’étudiant acquiert moins de 30 crédits, il devra obligatoirement inscrire à son programme annuel des activités de remédiation. S’il en obtient trente ou plus, il pourra anticiper des crédits tout en demeurant en première année. En cas de créditement nul, l’étudiant devra obligatoirement se réorienter.

2

Accès au master

L’accès au master sera lui aussi différemment balisé. En effet, les étudiants, à qui il manque 15 crédits de bachelier, pourront anticiper des cours de master s’ils disposent des prérequis (des cours de base indispensables à la compréhension de la matière suivante) nécessaires. Toutefois, ils seront toujours inscrits en bachelier et leur programme ne pourra excéder les 60 crédits.

3

Finançabilité et aide à la réussite

Outre les modifications énoncées, de nouvelles règles de finançabilité s’imposent. Désormais, les étudiants disposeront de maximum deux ans pour réussir leurs 60 premiers crédits et de maximum cinq ans pour obtenir leur diplôme de bachelier (six s’il se réoriente). A cela s’ajoute une limite de quatre années pour acquérir 120 crédits. Pour ce qui est du master, les étudiants auront deux années pour compléter 60 crédits, quatre pour en réussir 120 et six pour en compléter 180. En ce qui concerne l’aide à la réussite, une augmentation du budget annuel a été octroyée. Dorénavant, pour le début de la prochaine année académique, ce budget augmentera de 6 millions et atteindra les 89 millions d’euros.

4

Date d’inscription

La date limite des inscriptions est également impactée et est dorénavant fixée au 30 septembre. Entre le 1er et le 31 octobre, les étudiants en première année pourront demander une modification d’inscription. Enfin, pour ce qui est des inscriptions tardives, l’étudiant aura du 1er octobre au 15 février pour faire sa demande.

5

Détails et situations spécifiques

Tous les détails de ce nouveau texte sont disponibles sur https ://www.mesetudes.be/decret-paysage/.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par De Kegel André, dimanche 11 septembre 2022, 19:38

    Avec l'expérience que j'ai depuis quelques années, je constate une dégradation du niveau des nouveau diplômés, tant sur le plan purement technique (Mais on peut les recadrés lors de leurs périodes de formation qui est devenue indispensable) et surtout sur le plan "social". J'entend par social avant tout la discipline, le respect de la politique d'entreprise, le don de soi et l'adaptation à toute situation. Toutes choses que je ne rencontre plus ou très rarement.

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une