Accueil Culture Musiques

Lomepal revient en bon ordre

Mauvais ordre

Critique - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Pineale-PIAS.

Cette fois, l’Homme Pâle (né sous le nom d’Antoine Valentinelli) est bien de retour, après le succès de Jeannine, réédité en 2019 sous le titre d’Amina. Le rappeur parisien, qui donne déjà rendez-vous à ses fans au Palais 12 le 23 février prochain, est connu pour ses amitiés avec la scène belge (Caballero, JeanJass et Roméo Elvis en tête) mais son amour des sonorités électro et des textes réalistes bien ancrés dans la société actuelle le rapprochent davantage ici d’un Stromae ou d’un Orelsan. Car tout est possible chez Lomepal, comme la guitare acoustique sur Maladie moderne (parlant du burn-out comme celui dont il a souffert et de l’enfer des pensées suicidaires, idem avec Tee). Le son est gros, dense, tendu… À l’image des quinze titres de ce disque fort qui ne devrait pas avoir de problèmes pour trouver son public.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une