Accueil Opinions Éditos

Revoilà l’histoire wallonne de «personne ne contrôle personne»…

Si les dysfonctionnements au Bureau du parlement wallon ne sont pas comparables par leur ampleur, quelques ingrédients qui ont produit l’affaire Nethys sont ici à nouveau présents.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Plaintes pour harcèlement, dépenses explosives, marché public douteux : l’enquête du Soir sur un certain nombre de dysfonctionnements au parlement wallon fait très mal. Sur le fond, car cela pose de sérieuses questions sur la gestion des agents, des travaux et de certains budgets wallons, mais aussi pour l’image, car les dérapages dénoncés renforcent la caricature que font certains du sud du pays, et en particulier l’idée qu’on y dépense sans compter un argent public qu’on n’a pas. Il n’y a pas à dire : dans les circonstances actuelles, post-covid, post-inondations et en pleine angoisse pour les factures énergétiques, il y a tout sauf besoin d’un (nouveau) scandale de mauvaise gestion de deniers publics.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Grailet Michel, samedi 17 septembre 2022, 6:54

    Je suis déçu du manque de réactivité des députés concernant ce greffier hors la loi ! L'administration belge n'est pas à la hauteur des ambitions politiques. Si de plus un greffier fait la pluie et le beau temps... où va t'on ! Il serait à la tête de plus 100 agents ? À quoi faire s'il vous plaît ? On peut m'expliquer cela. Merci.

  • Posté par Debrabander Jean, mercredi 14 septembre 2022, 5:19

    " la caricature que font certains du sud du pays, et en particulier l’idée qu’on y dépense sans compter un argent public qu’on n’a pas." Caricature, vraiment ?

  • Posté par lambert viviane, mercredi 14 septembre 2022, 2:02

    La principauté de Liège, Namur la capitale wallone , Mons capitale culturelle, Charleroi New Look et son métro faramineux.... Toutes ces villes se font concurrence au lieu de se solidariser ! On pensait que les ÉCOLO (faisant de la politique autrement ) allaient mettre fin à la suprématie des blocs socialiste et libéral historiques après le dépeçage du PSC. Mais non, ils ont mis les doigts dans la confiture bio et miam-miam !!!

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 14 septembre 2022, 11:30

    Et vous aves oublié les gares de Calatrava à Liège et à Mons...

  • Posté par lambert viviane, mercredi 14 septembre 2022, 2:02

    La principauté de Liège, Namur la capitale wallone , Mons capitale culturelle, Charleroi New Look et son métro faramineux.... Toutes ces villes se font concurrence au lieu de se solidariser ! On pensait que les ÉCOLO (faisant de la politique autrement ) allaient mettre fin à la suprématie des blocs socialiste et libéral historiques après le dépeçage du PSC. Mais non, ils ont mis les doigts dans la confiture bio et miam-miam !!!

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs