Accueil Monde Europe

Décès d'Elizabeth II: comment les relations entre Charles et William se sont apaisées

La mort tragique de Diana a longtemps ébranlé la relation entre Charles III et son fils aîné William. Mais comme l’atteste leur entente projetée en mondovision depuis la mort de la reine Elizabeth II, le nouveau souverain et son fils aîné devenu prince de Galles sont aujourd’hui à l’unisson. La réconciliation a été longue et difficile.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Après la disparition de sa mère, le 31 août 1997, William est un écorché vif. Il rend son père responsable de la désagrégation de son premier mariage avec Diana dont il était très protecteur.

Redoutable « spin doctor »

Son ressentiment s’accentue lorsque dans la foulée de la disparition de la « princesse des cœurs », son ancien mari se présente comme un père sage, affectueux et investi auprès de ses deux enfants. Mais les clichés sur papier glacé d’une famille unie cachent une habile opération de communication lancée par Mark Bolland, le redoutable « spin doctor » de la maison princière, visant à réhabiliter son employeur auprès du public et à faire accepter Camilla par ses sujets et la famille royale, à commencer par son ennemie jurée alors, la reine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 13 septembre 2022, 16:52

    Mais que c'est ennuyeux.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs