Accueil Médias

Médias: l’Europe dégaine un bouclier anti-ingérences

La Commission a finalisé le « Media Freedom Act », un cadre juridique contraignant, et très « touchy », visant à protéger l’indépendance des médias. Notamment en Hongrie ou en Pologne.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 4 min

A en croire le message qui se dessine au gré de son cadre législatif, l’Europe a des valeurs. Et entend bien les préserver. On ne badine pas avec son exception culturelle (directives droits voisins ou sur les services de médias audiovisuels), la vie privée (RGPD), les discours de haine ou les fake news (Digital services act), les ingérences dans les processus électoraux (Democracy action plan), les entraves au marché (Digital Market Act)… Et on ne badinera pas avec ce qu’elle considère plus que jamais comme les chiens de garde de cet écosystème démocratique : les médias.

C’est du moins le signal que la Commission adresse aux Etats membres à travers une proposition de texte, qui sera formellement adoptée dans les prochains jours : le Media Freedom Act (MFA). Il faut dire que, comme le souligne année après année Reporters sans Frontières, la liberté de la presse (et son corollaire, celle des journalistes) affiche d’inquiétants signes de dégradation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Jeanine Delhait, mercredi 14 septembre 2022, 10:05

    "Il faut dire que, comme le souligne année après année Reporters sans Frontières, la liberté de la presse (et son corollaire, celle des journalistes) affiche d’inquiétants signes de dégradation." c'est un fait vérifiable tous les jours dans les médias dit démocratiques qui baissent leurs froques devant les pays voyous "amis", les lobbies et la dictature des minorités agissantes qui n'ont aucun scrupule à faire du chantage. les lecteurs doivent garder leurs esprits critique et se renseigner pour ne pas subir le lavage de cerveau. Tous les médias subissent les pressions et par conséquent mentent ou cachent des vérités. Les bureaucrates de lEU sont aussi à la base de la censure et devraient s'appliquer à eux même ce qu'ils prêchent aux autres

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 14 septembre 2022, 7:56

    Un machin bureaucratique lourd, probablement coûteux, de valeur ajoutée impalpable, mais dont on devine la volonté de censure et le désir de mieux imposer des valeurs dont la majorité des citoyens de l'UE ne veulent pas nécessairement

  • Posté par Giefvan Agathe, mardi 13 septembre 2022, 18:48

    Que d'incohérences ! On réaffirme que la presse est libre (ce qui IMPLIQUE qu'on peut imprimer n'importe quoi) et en même temps on dit combattre les fake news et le 'farwest' digital. Contradictio in terminis! La seule façon de combattre le mensonge et la connerie est de publier la vérité et la rationalité. Jamais d'interdire !

  • Posté par Jean Luc, mercredi 14 septembre 2022, 8:59

    Très chère Agathe, tellement content de vous relire! Et de saluer votre exploit du jour: en 5 lignes pour dénoncer l'incohérence, vous introduisez, vous-même, deux contradictions, pour l'exemple! Votre démonstration par l'absurde est lumineuse, on en redemande !

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 14 septembre 2022, 7:56

    Mensonges et conneries = votre spécialité. Vérité et rationalité = tout le contraire de vos interventions. On peut imprimer n'importe quoi = faux. Il faut respecter la loi. Petit rappel de l'article 327 du code pénal 327. Quiconque aura, soit verbalement, soit par écrit anonyme ou signé, avec ordre ou sous condition, menacé d'un attentat contre les personnes ou les propriétés, punissable d'une peine criminelle, sera puni d'un emprisonnement de six mois à cinq ans et d'une amende de cent francs à cinq cents francs. Loi que vous avez allègrement enfreint par le passé https://www.lesoir.be/453386/article/2022-07-10/uber-files-bruxelles-tous-les-coups-duber-sont-tordus#comment-456065 Posté par Giefvan Agathe, dimanche 10 juillet 2022, 23:40 Où est Batman ? Quand le pouvoir est corrompu on a besoin de freelancers pour rétablir la loi. Donnant-donnant. Je propose de buter un de ces gangsters et en échange de buter un de nos corrompus. Enfin, quand je dis "un", je veux dire "un pour un". Autre exemple https://www.lesoir.be/462902/article/2022-09-01/laffaire-de-limam-radical-iquioussen-plonge-paris-dans-lembarras Posté par Giefvan Agathe, aujourd'hui 01:58 Haemers. Epstein. Arrêtez ces crapules et "suicidez"-les en cellule ! Dégagez de ce foirum. Vous n'avez rien à y faire. Votre place est en prison pour appel au meurtre.

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs