Accueil Énergie

Crise énergétique: le plan de la Belgique pour éviter les pénuries de gaz

Le plan d’urgence a été remis à jour. Si le pays devait manquer de gaz cet hiver, ce sont les entreprises et les administrations qui seraient les premières touchées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Notre pays doit-il craindre des pénuries de gaz naturel cet hiver ? Depuis plusieurs mois déjà, en dépit de la baisse continue des livraisons de gaz russe – qui ne comptait que pour 6 % de la consommation belge avant le déclenchement de la guerre en Ukraine –, le gouvernement se veut rassurant : notre pays fait figure de plaque tournante du transport de gaz sur la façade ouest du continent, grâce au hub gazier de Zeebruges où arrivent du gaz norvégien (via le gazoduc Zeepipe), du gaz britannique (via l’Interconnector) et d’importantes cargaisons de gaz naturel liquéfié (via le terminal méthanier et la connexion avec celui de Dunkerque). « Nous restons nettement exportateurs de gaz vers l’Allemagne, la France et les Pays-Bas », rappelle-t-on au cabinet de la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Hayne Jean, mercredi 14 septembre 2022, 20:37

    N'importe quoi, ils proposent un deuxième chèque mazout alors que nous n'avons pas encore reçu le premier.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 14 septembre 2022, 0:58

    On pourra se chauffer chez soi, mais nos entreprises voleront par terre. A-t-on vraiment bien réfléchi?

  • Posté par deghelt Rudi, mercredi 14 septembre 2022, 10:33

    Un entreprise qui vole par terre ! ? Ca sent la réflexion.

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 14 septembre 2022, 8:29

    Voler par terre … on sent la réflexion profonde d’un chef d’entreprise pfffffff

  • Posté par lambert viviane, mardi 13 septembre 2022, 21:13

    C'est drôle (!) de voir la presse francophone accorder de l'importance à cette cruche alors que les media flamands l'ignorent totalement au profit de la NVA, VOORUIT et OPENVLD ! Cela donne une image des prochaines élections en Flandres. Et si on y réfléchissait côté francophone ? A-t-on encore besoin des Nollet, Gilkinet, Khattabi, Schlitz alias Haouache, Henry, Maouane, et leurs collaborateurs régionaux et communaux?

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs