Accueil Culture Cinéma

Décès de Jean-Luc Godard, un mythe qui fut d’abord un philosophe du cinéma

Le père de la Nouvelle Vague a d’abord été un immense critique et philosophe du septième art, dont les films n’épuisent pas les écrits.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

Comme François Truffaut, Eric Rohmer, Jacques Rivette, Claude Chabrol ou Bertrand Tavernier, avant de donner à voir, Jean-Luc Godard a d’abord donné à lire, dans les revues cinéphiliques de la fin des années 50. Le passage derrière la caméra s’avérera d’ailleurs périlleux pour ces jeunes iconoclastes qui, sur le ton du « Décrochez-moi-ça ! », avaient éreinté tant et plus le cinéma de papa… C’est peu dire que la Vieille Vague attendait la Nouvelle au tournant !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 15 septembre 2022, 23:33

    Des éclairs de génie, mais aussi et surtout des films bavards, carrément ennuyeux, avec des personnages radoteurs qui s'ennuient, dont les propos sont couverts par toutes sortes de bruitages. Ajoutons-y quelques propos anti-sémites, et un maoisme, à la mode de l'époque certes , mais alors qu'on savait déjà que c'était un abominable totalitarisme mortifère. On parlera encore de ses films, mais sans les avoir aimés. Il semble d'ailleurs qu'il ne les aimait pas lui-même.

  • Posté par Naeije Robert, lundi 19 septembre 2022, 16:54

    J'oubliais de citer Truffaut: Godart? une merde sur un socle

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs