Accueil Société

Dans le rush et sans un cadre complet, la prison de Haren doit ouvrir le 30 septembre

Cette année, on n’y accueillera qu’environ 250 détenus, soit un cinquième à peine de sa capacité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le « village pénitentiaire » de Haren, établi sur une quinzaine d’hectares – achetés 53 millions d’euros – fait l’objet d’un contrat DBFM (Design, Build, Finance and Maintain) : le consortium privé Cafasso S.A. se voit allouer 40,2 millions d’euros par an jusqu’en 2047, soit un milliard d’euros. C’est « le » chantier majeur du ministère de la Justice et de la Régie des bâtiments, et il doit être inauguré ce 30 septembre après-midi, confirme le cabinet du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld). « Et on nous a bien fait comprendre que ce serait par la porte ou par la fenêtre, mais que ce serait fait ! », confie un membre du personnel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Vanloo , vendredi 16 septembre 2022, 18:04

    C'est bien la preuve que certains préfèrent rester au chomage

  • Posté par Ratajczak Alain, mercredi 14 septembre 2022, 9:34

    "Dans le rush" = Dans la précipitation ! Ras-le-bol de ce langage hybride !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs