Accueil Culture Arts plastiques

A Bruxelles, les journées «décoloniales» du patrimoine

Les Journées du patrimoine permettront ce week-end de découvrir comment le Congo a contribué à faire de la capitale une métropole moderne. S’il fallait effacer les traces du passé colonial, autant raser la ville…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

A Bruxelles cette année, les « Journées du patrimoine / Heritage Days » seront consacrées à l’empreinte coloniale. Cette décision s’inscrit dans la foulée des réflexions menées par un groupe de travail invité par le secrétaire d’Etat à l’Urbanisme et au Patrimoine, Pascal Smet, à propos de la décolonisation de l’espace public, groupe de réflexion convoqué par Urban Brussels. Il y a plusieurs années déjà que, sous l’impulsion d’ASBL comme CEC (Coopération par l’éducation et la culture), Bamko, Mémoires coloniales et bien d’autres, des promenades « décoloniales » sont organisées à travers la ville, relevant les liens tissés avec l’Afrique depuis la fin du XIXe siècle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs