Accueil Sciences et santé

La détection de certains cancers par prise de sang connaît un nouvel espoir

L’étude d’une équipe américaine, présentée lors d’un congrès à Paris, offre de l’espoir pour certains cancers indétectables à un stade précoce, comme le cancer du pancréas ou de l’estomac.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Depuis plusieurs années, les scientifiques étudient la possibilité de détecter un cancer par prise de sang alors qu’aucun symptôme ne s’est encore déclaré. « On a vu arriver des tests de détection précoce du cancer depuis quelques années. La question de leur fiabilité se posait », rappelle le Pr Fabrice André, coprésident du comité scientifique de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO), dont le congrès se tenait en début de semaine à Paris.

Une étude, présentée à Paris par des oncologues américains, valide l’espoir : ces tests de détection précoce multicancers, dits tests MCED (pour Multi Cancer Early Detection), ont permis de poser un diagnostic précoce auprès de 92 adultes parmi les 6.621 participants de plus de 50 ans a priori en bonne santé. Soit chez 1,4 % des participants. Les études précédentes n’avaient utilisé ce type de tests que chez des patients dont on savait déjà qu’ils avaient un cancer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs