Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: le chancelier allemand révèle ce que lui a dit Poutine

Mardi, le chancelier allemand s’était entretenu avec Vladimir Poutine. Lors d’une conférence de presse, Olaf Scholz a expliqué ce que les deux dirigeants s’étaient dit.

Temps de lecture: 2 min

Vladimir Poutine ne considère pas la guerre en Ukraine comme une « erreur », a affirmé le chancelier allemand Olaf Scholz, mercredi lors d’une conférence de presse où il était questionné sur son entretien la veille avec le président russe.

« Malheureusement, je ne peux pas vous dire qu’il y a maintenant une prise de conscience croissante que c’était une erreur de commencer cette guerre », a dit M. Scholz, à Berlin.

Et selon lui, l’opinion de Poutine n’est pas près de changer : « Rien ne laisse à penser qu’une nouvelle position est en train d’émerger là-bas », a affirmé le chancelier allemand qui a eu une conversation téléphonique de 90 minutes avec le président russe mardi.

Unique « perspective »

Olaf Scholz a estimé qu’il était « juste » de se parler et de dire ce que l’on avait à se dire. « Car je suis fermement convaincu que la Russie doit se retirer, que ses troupes doivent se retirer, afin que la paix ait une chance dans cette région », a-t-il martelé.

« Et chaque jour, il devient de plus en plus clair que c’est la seule perspective » possible, a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : « Il faut en parler ».

Mardi, Olaf Scholz avait exhorté Vladimir Poutine à ordonner le « retrait complet » hors d’Ukraine des forces russes, en difficulté face à une contre-offensive.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Richard Marcel, jeudi 15 septembre 2022, 7:16

    Il a fallu trois guerres et des millions de morts pour que la France et l'Allemagne finissent par comprendre qu'il n'y a rien à gagner au contraire aujourd'hui à travers l'Europe nos deux pays prospèrent et s'épanouissent. Il aurait pu en être de même pour l'Ukraine. Avec une position stratégique Formidable elle aurait pu être comptoir de l'Europe pour la Russie et comptoir de la Russie pour l'Europe. Au lieu de ça, le manque de vision de Zelenski et Poutine les a lancé dans cette guerre idiote dont personne ne tirera de bénéfices mais où le monde entier payera. Surtout les plus pauvres....

  • Posté par José Dehove, mercredi 14 septembre 2022, 23:31

    La guerre est toujours une erreur . Pour le solde, le Chancelier peut toujours demander... mais pas un mot sur la Crimée . Et tant que les russes n'ont pas évacué clle-ci, pas de négociation affirme Zelensky. Et inflexible, intraitable, Poutine répond, sans reconnaissance de l'annexion de la Crimée par la Russie, pas de négociation... + + ON tourne en rond . + + Le sang coule, les hommes, femems et enfants meurent pour l'ego de ces barbares .

  • Posté par De Kegel André, mercredi 14 septembre 2022, 20:30

    « Il faut en parler ». Mais avec un dur à cuire d'un côté et un zozo de l'autre cela sera un dialogue de sourd. Et cela durera 10, 20 ou.... ans. Certains ne le comprendrons jamais malgré plusieurs exemples.

  • Posté par Bertrand Christophe, mercredi 14 septembre 2022, 21:15

    Le dur à cuire étant bien entendu celui qui ne s’est pas enfui quand les chars russes approchaient de son palais présidentiel, résiste sans faiblir depuis 6 mois , communique de manière extraordinaire de par le monde et à ses concitoyens tous les soirs , et incarne finalement la résistance du peuple ukrainien. L’autre ….

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 14 septembre 2022, 20:29

    Ça fait 6 mois qu'on attend qu'il se fasse débarquer...

Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une