Accueil Monde Amériques

Des scientifiques font une incroyable découverte au Canada

Des scientifiques ont découvert des parties de ce qui pourrait être une momie de dinosaure au Canada. Il y a notamment une partie de son squelette et sa peau fossilisée.

Temps de lecture: 2 min

Des scientifiques ont fait des découvertes étonnantes dans une colline de la province canadienne de l’Alberta. Ils ont en effet trouvé un pied et une grande partie d’une queue avec de la peau fossilisée d’un dinosaure.

Les fossiles appartiendraient à un jeune Hadrosaurus, un dinosaure mangeur de plantes avec une bouche de canard, qui est mort il y a 77 ou 75 millions d’années. C’est environ 10 millions d’années avant l’extinction des dinosaures. Les chercheurs soupçonnent que le reste du squelette du dinosaure soit encore entièrement enfoui dans la colline et ont commencé les recherches. Les fouilles devraient être terminées à la fin de l’été prochain. Une fois les recherches terminées, le squelette sera exposé au Royal Tyrrell Museum of Palaeontology, au Canada.

Un animal très bien conservé

« Il est si bien conservé que vous pouvez voir les écailles individuelles », a déclaré Brian Pickles, paléontologue et professeur d’écologie à l’université de Reading, à USA Today. « Nous pouvons voir quelques tendons et il semble qu’il y ait de la peau sur tout l’animal. Cela signifie que si nous avons vraiment de la chance, certains autres organes internes ont également été préservés. »

Si ces autres restes ont également bien résisté à l’épreuve du temps, ce sera l’un des fossiles de dinosaure les mieux conservés jamais découverts. Le paléontologue a également expliqué au journal américain que dans le meilleur des cas, ils pourraient récupérer le contenu de l’estomac et donc le dernier repas de ce dinosaure.

Les scientifiques ont découvert le dinosaure au parc provincial Dinosaur dans la province canadienne de l’Alberta, un endroit où de nombreux autres dinosaures ont déjà été trouvés. Les restes de ce dinosaure, mort il y a 76 millions d’années, sont devenus visibles en raison de l’érosion naissante, selon Brian Pickles. « Cet animal est mort et a été probablement immédiatement recouvert par le sable et le limon de la rivière, ou bien il a été tué parce que la rive est tombée sur lui », a-t-il expliqué à USA Today. Il s’agit, pour cette équipe de scientifique, d’une découverte exceptionnelle qui pourrait permettre d’en apprendre beaucoup sur le parcours de vie des dinosaures.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une