Accueil Guerre en Ukraine

Poutine mise sur Xi Jinping pour sortir la tête haute de la crise ukrainienne

Les présidents russe et chinois se retrouvent ce jeudi pour un tête-à-tête en marge d’un sommet international en Ouzbékistan. Depuis le début de « l’opération spéciale » du Kremlin en Ukraine, Pékin peine à joindre l’acte à la parole dans son soutien à Moscou.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Isolé géopolitiquement par les Occidentaux, sanctionné par les Américains et les Européens et désormais bousculé sur le front militaire ukrainien, Vladimir Poutine vire plus que jamais à l’est, en Asie. Avec une destination ce jeudi pour le chef du Kremlin : Samarcande, la cité historique d’Ouzbékistan, hôte du sommet des dirigeants des Etats membres de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) rassemblant Chine, Russie, Inde, Pakistan, Turquie, ex-républiques soviétiques d’Asie centrale. Et une rencontre clef pour le président russe, politiquement mais aussi économiquement : son tête-à-tête avec Xi Jinping, le président chinois, en tournée internationale pour la première fois depuis le début de la pandémie covid.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Dechamps Pascal, dimanche 18 septembre 2022, 15:01

    La Russie c'est 145 millions d'habitants incapables d'occuper la totalité de leurs immenses territoires, la Chine c'est 1.450 millions d'habitants dans un très grand pays. La Russie a des ressources naturelles gigantesques bien plus immenses que les ressources chinoises. Hong-Kong et Macao, c'était juste pour rire aux profits des Anglais et des Portugais. Demain la Chine aura d'immenses concessions territoriales en Sibérie.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, samedi 17 septembre 2022, 17:15

    Faudra pas lâcher la savonnette s'ils prennent une douche.

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 18 septembre 2022, 9:02

    You made my day ^^

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 16 septembre 2022, 16:12

    Après l'échec de sa "blietzkrieg" >>> La Russie de Poutine n'est plus un "partenaire" ... mais un "pion" dans l'échiquier de la Chine ! Quelle déchéance pour celui qui se voulait être le "nouveau tsar Pierre-le-grand" ! Mdr !

  • Posté par jourdain Claude, vendredi 16 septembre 2022, 12:58

    Il se fait que la Chine qui avait déjà réduit drastiquement son investissement dans la Nouvelle Route de la Soie en Russie en 2021 n'y a pas encore investi un yuan ou un kopeck en 2022...

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs