Accueil Monde France

Procès de l’attentat de Nice: «Il fallait que ces images soient montrées»

Les vidéos de l’attentat de Nice ont été diffusées devant la cour d’assises de Paris. Un moment insoutenable et pourtant indispensable pour de nombreuses victimes.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Le président, Laurent Raviot, avait prévenu. Les images seraient terribles. Jamais ces vidéos tournées par des amateurs ou par les caméras de surveillance n’avaient été montrées dans leur intégralité. Celles et ceux qui n’auraient pas la force ou le désir de les voir pourraient sortir. Des psychologues seraient à la disposition des parties civiles. Chacun savait à quoi s’attendre. Y compris les journalistes, sommés par les forces de l’ordre de couper ordinateur et téléphone pour que rien ne soit capté. Et pourtant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par D. Frederic, dimanche 18 septembre 2022, 13:15

    Selon certains avocats belges que l'on connait, les victimes se sont elles-mêmes jetées sous le camion en fait.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs