Accueil Belgique Politique

Parlement wallon: le greffier écarté six mois pour faire tomber la pression

Pour calmer la fronde interne, le greffier Frédéric Janssens a été mis sur la touche pour maximum six mois. Le Bureau va désormais entendre le personnel et examiner si une sanction disciplinaire s’impose (ou pas).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les téléphones ont chauffé mercredi après-midi. Et ils ont même carburé jusqu’au lendemain matin. Le malaise autour du parlement wallon montait en intensité. D’un côté, plusieurs députés de la majorité ont fait remonter leur embarras auprès de leur parti. Ils avaient de plus en plus de difficultés à rester muets face aux accusations qui visent le greffier Frédéric Janssens, et par extension le parlement qu’il dirige. Menaces, soupçons de harcèlement, avantages trop généreux, favoritisme dans un marché public, surcoûts des chantiers… De quoi faire grincer des dents. Puis tout le monde a en tête les discours officiels des fêtes de Wallonie, ce week-end. La présence du greffier pourrait clairement plomber l’ambiance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 16 septembre 2022, 14:35

    Et aux prochaines élections Marcourt et compagnie seront relus sans aucun problème !!! Le peuple est idiot, hélas .

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 20 septembre 2022, 16:01

    Quelqu'un qui ne s'est pas relu par contre, c'est bien vous M. Raurif.

  • Posté par D Marc, vendredi 16 septembre 2022, 7:56

    C'est le serpent qui se mord la queue! Le Bureau dit vouloir la transparence alors que c'est ce Bureau qui est responsable de la gestion du Parlement wallon et devrait fournir la transparence sur ... ses manquements. Les membres du Bureau, comme ceux des "feu" Comités de Secteur sont bien payés pour ne rien gérer : Art. 5. Il est dû aux membres du Bureau, à l’exclusion du Président du Parlement, une indemnité spéciale pendant l’exercice de leurs fonctions de membres du Bureau. Le montant de cette indemnité est fixé à 636,06 euros brut par mois. Art. 6. Le montant de l’indemnité visée à l’article précédent est majoré d’une indemnité pour frais de 178,10 euros brut par mois.

  • Posté par Delpierre Bernard, vendredi 16 septembre 2022, 9:41

    Ajoutons que les réunions à huis-clos du bureau règlent notamment les questions ... financières concernant les députés ainsi que les questions administratives , judiciaires et financières concernant l'organisation interne du parlement, son administration et ses organes. Mais à part cette énumération très explicite, le bureau n'a rien vu et même avec ce vent favorable ayant dévoilé tant l'imposture de certains que la crasse incompétence d'autres, le couvercle est remis sur la marmite.

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 16 septembre 2022, 7:55

    Uniquement temporiser ! Il y a deux problèmes. Celui du harcèlement qui fait l'objet d'une information pénale et pour lequel le greffier est temporairement écarté après beaucoup d'hésitations et uniquement sous la pression. Le problème important pour la population est celui de la visibilité et surtout des contrôles des dépenses et des avantages tant en faveur des élus qu'en faveur du personnel. La population doit être informée à ce sujet car ce sont ses impôts et son travail qui sont en cause . Il en va de la crédibilité de la politique . Ce n'est pas un problème du choix du vote. Si ce contrôle et cette transparence n'existent pas, nous devons en déduire qu'il n'y a pas de démocratie en Wallonie .

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs