Accueil Monde États-Unis

Les Etats-Unis ciblent plusieurs responsables russes avec de nouvelles sanctions fortes

Ces sanctions ont pour effet de geler les avoirs éventuels des personnes désignées et de limiter leurs transactions financières ainsi que, plus globalement, l’accès aux marchés financiers internationaux.

Temps de lecture: 2 min

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi une nouvelle salve de sanctions ciblant une vingtaine de responsables russes dont des banquiers, un groupe paramilitaire néo-nazi et une proche du président Vladimir Poutine accusée d’avoir coordonné le déplacement contraint d’enfants ukrainiens.

« Les Etats-Unis continueront à prendre des mesures fortes afin que la Russie rende des comptes pour ses crimes de guerre, les atrocités et son agression » en Ukraine, a déclaré la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, citée dans un communiqué.

Placés sur liste noire

Quelque 22 responsables et entités sont ainsi placés sur la liste noire des Etats-Unis, notamment des proches du leader tchétchène Ramzan Kadyrov, lui-même déjà sanctionné, ainsi que des hauts responsables du système bancaire russe, dont Vladimir Komlev qui dirige le système de paiement Mir.

Parallèlement, le département du Trésor et du Commerce interdisent toute exportation vers la Russie et le Bélarus de matériaux informatiques dans le but, selon le Trésor, d’empêcher les efforts de reconstruction de l’armée russe, qui a subi de lourdes pertes dans sa guerre contre l’Ukraine lancée en février dernier.

Les sanctions visent aussi une proche du président russe, Maria Lvova-Belova, qui dirige la Commission présidentielle russe pour le droit des enfants, et qui est accusée d’avoir « coordonné le déplacement forcé vers la Russie de milliers d’enfants ukrainiens », selon le communiqué.

Elles concernent également des membres de la famille du dirigeant de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, dont ses épouses et ses filles. Présenté comme « l’homme de main » du président russe, Ramzan Kadyrov a « accumulé une extrême richesse avec une maison dans les Emirats, un zoo privé, des véhicules de luxe et une importante caisse noire », selon le texte.

Groupe paramilitaire néo-nazi

Enfin, les Etats-Unis ciblent la « Task Force Rusich », un groupe paramilitaire néo-nazi associé au groupe Wagner, accusé d’avoir participé à des combats aux côtés des troupes russes en Ukraine, en particulier près de la ville de Kharkiv (nord-est) en 2022.

Le groupe Wagner est réputé comme étant lié à l’oligarque russe Evguéni Prigojine, lui-même considéré comme un proche du président russe.

Ces sanctions ont pour effet de geler les avoirs éventuels des personnes désignées et de limiter leurs transactions financières ainsi que, plus globalement, l’accès aux marchés financiers internationaux.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Martin Roland, vendredi 16 septembre 2022, 13:42

    L engeance ruSSe ne doit bénéficier d aucun répit.

  • Posté par Z Pour Zorglub , jeudi 15 septembre 2022, 19:51

    Les chinois, les indiens, les turcs, les arabes du moyen orient, les pays d'Afrique, les pays d'Amérique du Sud bref les 3/4 de la planête s'en foutent complètement et sont ravis d'accueillir l'argent russe. ;-)

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 16 septembre 2022, 12:30

    Merci pour ce commentaire en direct du Kremlin.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une