Accueil Société

«Plan drogues»: une modification de la loi de 1921 en vue de décriminaliser les travailleurs des «salles de conso»

Plusieurs ministres fédéraux concernés ont aujourd’hui présenté aux bourgmestres des grandes villes du pays les grandes lignes d’un plan « drogues » présentant un volet répressif mais également sanitaire. Au rang des nouveautés, il est notamment prévu d’assouplir la loi historique en matière de drogues pour décriminaliser les travailleurs des salles de consommation à moindre risque.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Du côté des invités, 14 bourgmestres de grandes villes belges, dont Anvers, Liège, Bruxelles, Ixelles ou encore Charleroi. Du côté des hôtes, le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD), la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V), le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (OpenVLD) et celui de la Santé Franck Vanderbroucke (Vooruit). Avec, en invités d’honneur, les figures du top de la pyramide policière et judiciaire, comme le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw. Objectif de ce grand barnum ? Présenter aux élus locaux les grandes lignes d’un plan vendu comme « extra-extra-large » de lutte contre les drogues, dit « Stroomplan XXL ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs