Accueil Culture Livres

Véronique Sels sur «Même pas mort»: «J’écris sur ce qui a été empêché»

La romancière Véronique Sels redonne une vie au peintre belge Stéphane Mandelbaum, à qui elle prête une trajectoire folle et voyageuse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Même pas mort, Véronique Sels, Genèse, 248 p., 22,5 €

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs