Accueil Belgique Politique

Elio Di Rupo: «La crise? Il faut éviter d’accuser les autorités, elles font ce qu’elles peuvent»

Le ministre-président préface des Fêtes de Wallonie qui se déroulent dans une ambiance morose. Il veut rassurer sur les finances publiques : « Nous maîtrisons. » Sur le plan de relance : « Il ne sera pas la victime collatérale de la crise. » Il exhorte l’Europe à intervenir sur l’énergie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Crise au parlement, prix de l’énergie, finances en difficulté : la Wallonie n’est pas à la fête pour les Fêtes de Wallonie. Le ministre-président, Elio Di Rupo (PS), refuse toutefois de sombrer dans le défaitisme.

L’humeur est-elle vraiment à la fête en Wallonie ?

L’humeur est à la sérénité et à la gravité vu la situation. Ce samedi, j’ai d’ailleurs annulé la réception festive à l’Elysette qui, traditionnellement, fait suite à la séance des discours. L’heure est à la sobriété.

Cela étant, quel est votre message politique ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

45 Commentaires

  • Posté par non non, dimanche 18 septembre 2022, 21:26

    Qu'avez-vous résolu des dettes depuis 1970 + krach boursier + avant Covid + après Covid ? Vous laissez sur les jeunes et enfants des dettes monstrueuses.

  • Posté par D. Frederic, samedi 17 septembre 2022, 14:44

    Pas une question sur les magouilles de son parti et sur l'autre petit génie "suspendu" pour 6 mois...pas de courage au Soir? Ce publi-reportage me donne envie de gerber et aussi de coller des pains à Dumb et Dumber qui ont pondu l'article...

  • Posté par Chalet Alain, samedi 17 septembre 2022, 13:19

    La hausse des prix de l'énergie (et de tout le reste par contagion) est due à une baisse de l'offre contre laquelle nous ne pouvons pas vraiment agir, même sur le plan européen. Tout ce qu'on peut faire (et qu'on fait), c'est subventionner la consommation, par des aides genre "chèque mazout" ou des "pack énergie" vendus à des prix artificiellement bas. C'est donc l'Etat qui paie à notre place. Ce qui 1) Enrichit Poutine, 2) Plombe encore un peu plus nos finances publiques, ce qui nous plonge progressivement dans une situation qui risque d'avoir des conséquences désastreuses pour tout le monde et 3) S'ajoute à la hausse des salaires (indexés) pour accélérer l'inflation, qui est en train de ruiner notre économie et d'appauvrir tout le monde. Aller piller les caisses des rares sociétés qui ont fait quelques "sur"profits n'y changera pas grand-chose et les empêchera d'investir pour améliorer notre situation énergétique.

  • Posté par Lambert André, samedi 17 septembre 2022, 17:19

    @Moritz Montanez (ou ne serait-ce pas jm Tameyre ?) : mais vous, vous régissez comme ces "pauvres petits bourgeois ?" réactionnaires et conservateurs de la fin du19ème siècle. Quand vous dites que les vrais riches, ce sont ceux qui ont investi dans des logements pourris, qu'ils louent à vils prix à des défavorisés ou précarisés, je ne sais s'ils sont réellement très riches, mais une chose est certaine, c'est que ce sont assurément des spéculateurs profiteurs comme ceux que vous semblez défendre. Par ailleurs, quand vous affirmez que l'Etat n'investit pas dans le logement social, c'est en partie une contre-vérité. Car le secteur du logement social est géré par des sociétés de logement créent dans les communes (donc autorité publique) et ce sous la tutelle des Régions. Et connaissant très bien ce secteur, je peux vous affirmer que lesdites communes, principalement celles gérées par des politiques progressistes, font le maximum pour en accueillir le plus possible, contrairement aux communes gérées par la droite libérale qui freine systématiquement les dossiers introduits pour la construction desdits logements, car les "bourgeois nantis" n'aiment guère de côtoyer les "petits de la classe moyenne"

  • Posté par Deladrier-rase , samedi 17 septembre 2022, 17:12

    L'UE a provoqué la baisse de l'offre en décidant de limiter les importations d'hydrocarbures russes et la réaction russe a été de couper complètement le robinet ! Il ne faut pas réécrire l'histoire avant qu'elle ne soit terminée. La Russie de Poutine a envahit l'Ukraine (c'est affreux, horrible et tout ce qu'on veut) mais n'avait au départ pas de velléités particulière contre l'UE qui s'est tiré une balle dans le pied (enfin dans ceux de ses concitoyens) en voulant jouer avec les importations de gaz russes. Le calcul du prix de l'électricité étant ce qu'il est, la punition est double pour les citoyens européens. Les Etats, via l'UE, sont donc responsables de cette situation.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs