Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Zeno Debast réagit à sa sélection avec les Diables: «C’est un rêve, c’est comme dans mon jeu FIFA» (vidéo)

C’est dans l’avion ramenant la délégation anderlechtoise à Bruxelles après le partage arraché à Bucarest, que Zeno Debast a savouré sa première sélection en équipe nationale. Même en plein envol, le nouveau Diable garde les pieds sur terre.

Temps de lecture: 3 min

Zeno Debast (18 ans) n’a pas vraiment eu le temps de savourer sa première sélection chez les Diables rouges, sur le sol roumain. A peine Roberto Martinez avait-il officialisé ses choix que la délégation anderlechtoise s’envolait pour Bruxelles, ce vendredi midi, au lendemain du partage arraché à Bucarest.

« Je suis soulagé de l’avoir appris juste avant le décollage car, autrement, j’aurais stressé pendant tout le vol, souriait le jeune Anderlechtois qui a interrompu sa partie de cartes pour partager ses impressions avec les médias présents dans l’avion. Cette sélection chez les A, c’est un rêve qui devient réalité, même si j’aurais pu me contenter d’être repris avec les U21. Quoi qu’il en soit, avant de réellement en profiter et de mon plonger dedans pour ces matchs contre le Pays de Galles et les Pays-Bas, je veux me concentrer à fond sur le rendez-vous de dimanche contre Courtrai. »

Meilleur Anderlechtois depuis le début de la saison au sein d’un Sporting qui ne cesse de se chercher, Zeno « The Best » n’a pas volé sa récompense. « J’avoue que je ne réfléchis pas trop à tout ça, je me donne à 100 % à chaque match et je vois ensuite ce qui vient. Je pense pouvoir apporter des choses grâce à mon passing et à mes qualités offensives en tant que nº10 de formation. »

Le nouveau Diable, qui avouait récemment n’avoir encore jamais taclé il y a deux ans, profitera certainement de ce séjour avec l’équipe nationale pour tenter d’être plus intransigeant encore dans les duels et dans le jeu aérien. Coincé dans la liste des sélectionnés entre Courtois et De Bruyne, c’est avec un regard d’enfant qu’il découvrira ce football d’une autre dimension.

« Courtois et De Bruyne à mes côtés, c’était justement comme ça dans mon équipe FIFA, avouait-il. C’est génial de pouvoir jouer avec des gars de ce niveau. Lorsque j’ai commencé le foot à 5 ou 6 ans, la plupart évoluaient déjà dans de grands clubs. » C’était notamment le cas de Jan Vertonghen, le Diable le plus capé. « C’est une très bonne chose d’avoir Jan à mes côtés tant à Anderlecht qu’en équipe nationale où il pourra me guider. » Jusqu’à la coupe du Monde au Qatar ? Il y a en tout cas des places à prendre au sein de la défense noire-jaune-rouge. « Il y a malgré tout beaucoup de concurrence, relativise l’intéressé. Je dois bosser, ne pas m’emballer et après on verra. Que ce soit aux entraînements ou en recevant quelques minutes de jeu la semaine prochaine, je prendrai cette nouvelle aventure comme du bonus. » Zeno Debast chez les Diables, c’est aussi tout Neerpede qui retrouve le sourire après des semaines particulièrement compliquées pour des jeunes Mauves en manque de confiance et fustigés pour leur manque d’engagement.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb