Accueil Société

Des Belges percent le secret de la langue visqueuse du caméléon

Des scientifiques de l’ULB et de l’UMons découvrent que sa salive est près de 1.000 fois plus gluante que celle des humains.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Imaginez : si le caméléon avait taille humaine, il disposerait d’une langue de près de quatre mètres et pourrait prendre le contrôle de proies de plus de 25 kilos. Une capacité due notamment au mucus sécrété au bout de leur langue, qui est de 400 à 1.000 fois plus visqueuse que la salive humaine. C’est ce que révèlent des scientifiques belges qui publient leurs résultats ce lundi dans la prestigieuse revue Nature Physics. De manière étonnante, le secret de cette capacité hors du commun n’avait pas été percé jusqu’à présent, certains scientifiques faisant l’hypothèse que cette langue agissait comme une ventouse ou produisait un effet velcro entre ses aspérités et la surface du corps des proies. « Mais en fait, c’est beaucoup plus simple : c’est la viscosité extrême du mucus présent sur la langue et produit en petites quantités, qui explique seule la possibilité du caméléon à capter ses proies avec une telle efficacité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs