Accueil Société

Grand Baromètre: le couteau sous la gorge, les Belges économisent contraints et forcés

La hausse du prix des énergies a un impact direct sur le comportement des Belges. Ces derniers ont diminué leur consommation, mais ils ont également réduit leurs dépenses de loisir, et ils épargnent moins.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Faute d’une anticipation et d’une préparation à l’actuelle crise énergétique de la part des autorités, de nombreux Belges sont aujourd’hui confrontés à une « sobriété » contrainte. Cette réduction forcée de certaines dépenses se répercute sur leur mode de vie comme l’illustre notre Grand Baromètre réalisé du 7 au 13 septembre 2022.

Electricité, gaz, mazout ont vu leurs prix bondir ; logiquement, c’est dans leur consommation que les ménages taillent le plus. Près de huit personnes sur dix disent utiliser « moins d’électricité, de gaz, d’eau ou de combustible de chauffage » et surveiller de plus près leurs factures. Les trois Régions se rejoignent sur ce réflexe élémentaire. Il est forcément plus fort chez ceux et celles qui disent avoir peur de ne pas pouvoir payer leur facture d’énergie dans les prochains mois (sept personnes sur dix à Bruxelles et en Wallonie).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, mercredi 21 septembre 2022, 15:34

    « faute d’anticipation et de préparation de la crise énergétique » … On sait maintenant que le nucléaire est indispensable pour la transition et l’autonomie énergétique de la Belgique … Qui n’a pas préparé cette réalité aggravée par la guerre : Tinne van der Straeten … mais Écolo chante le contraire y compris Philippe Defeyt … leurs dogmes et leur passé les aveuglent !

  • Posté par Kovacs Claude, mardi 20 septembre 2022, 20:27

    PROPOSITION : avant toute charge ministérielle ou responsable politique, obligation stage 6 mois environnement minimum classe moyenne, deux petits salaires, taxes maximum, remboursements prêt petit appart Bruxelles maximum, frais 1 enfant maximum, énergie, précompte, nourriture correcte, pas de loisirs et minimum de vacances : apprendre à vivre ce que vivent la plupart des travailleurs honnêtes et raisonnables. Après cette expérience, ils auront le droit de blablater sur les efforts que doivent faire leurs administrés. Et je ne parle même pas des malades ou des licenciés.

  • Posté par deghelt Rudi, lundi 19 septembre 2022, 10:15

    Une autre proposition : 'diminuer les salaires des politiciens", ca leur permettra de trouver des solutions.

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 19 septembre 2022, 12:47

    Et de mieux comprendre la situation difficile dans laquelle se trouve la population.

  • Posté par collin liliane, lundi 19 septembre 2022, 9:35

    "quatre personnes sur dix du côté bruxellois et wallon avouent que la hausse des prix de l’énergie les a poussés à rogner sur leurs dépenses en soin de santé. C’est surtout le cas des personnes âgées de 18 à 55 ans". 4 personnes sur 10 entre 18 et 55 ans ??? Ou la population bruxelloise et wallonne est vraiment en mauvaise santé ou elle raconte n'importe quoi ...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs