Accueil Société Enseignement

Enseignement supérieur: comment un professeur a dopé le taux de réussite aux examens

En rapprochant la première et la seconde session d’examens, on dope le taux de réussite. L’expérience menée par le professeur Lagrou à l’ULB plaide en ce sens.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Et si rapprocher deux sessions d’examens avait des vertus pédagogiques ? C’est ce que soutient Annemie Schaus la rectrice de l’Université libre de Bruxelles à l’heure où se discute avec ses collègues rectrices et recteurs une réforme majeure du calendrier académique. Pour mémoire, poussés dans le dos par la refonte des rythmes dans l’enseignement obligatoire, lesdits responsables d’universités – mais aussi de hautes écoles – planchent sur un calendrier aux relents révolutionnaires : placer la rentrée à la fin du mois d’août, avancer l’habituelle session de janvier à décembre, placer avant l’été les sessions de juin et d’août. « Le tout doit permettre », assure à l’UCLouvain le recteur Vincent Blondel, « de ménager de vraies périodes de repos, de créer des années plus douces, qui relèveraient moins des à-coups liés à la succession de cours, de blocus et d’examens ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 23 septembre 2022, 14:25

    Très bonnes idées, semble-t-il, que celles du professeur Pieter Lagrou. Je suis également farouchement partisan, comme Mme Anciaux, du maintien de la possibilité de "rattraper" sa vie et ses projets grâce au Jury central.

  • Posté par Visiteur, mercredi 21 septembre 2022, 10:12

    Il faudrait aussi arrêter de changer les règlements d'examen sans motif . Une seconde sess de la matière X placée juste avant la premiere session des matieres vues apres janvier est une solution boiteuse. Le Professeur Lagrou a voulu scinder l'horaire .Les résultats globaux lui donneront raison ou pas. A l'univ , le plus difficile reste la bonne gestion du temps d'étude.

  • Posté par frederic henry, mardi 20 septembre 2022, 22:49

    Les idées de changements ne sont pas mauvaises je trouve ,mais en tant que docteur en chimie , l’apprentissage intensif est nécessaire, dans mon travail, j utilise très peu internet…

  • Posté par Demonte JPCG, lundi 19 septembre 2022, 18:33

    Encore un test dont la valeur est plus que douteuse: il est évidemment plus facile de réussir un examen unique lors d'une session que un ou plusieurs examen(s) réuni(s) dans une session.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 19 septembre 2022, 15:05

    Qu'il était bon le temps où méthode et effort permettaient de réussir son année du premier coup, lors de la première session, organisée en fin d'année scolaire et sans tout ce brol à la con pour les paresseux et les incapables.

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs