Accueil Économie Mobilité

200 Belges informés par SMS que leur vol est annulé, après une heure d’attente dans l’avion

Un voyageur déplore le manque de communication « humaine ».

Temps de lecture: 3 min

Quelque 200 Belges ont été bloqués à Gan Canaria ce dimanche soir. Alors qu’ils patientaient depuis une heure dans leur avion à destination d’Ostende, ils ont reçu un SMS les informant que leur avion ne décollerait plus. En raison d’un retard, le nombre maximal d’heures de travail prestées par l’équipage avait été atteint.

Un voyageur, Geert De Cuyper, a dénoncé la communication tardive et impersonnelle de la compagnie aérienne TUI fly à nos confrères de Het Laatste Nieuws. « Le manque d’humanité est consternant », a-t-il déploré.

Alors que le vol était prévu pour 19h45, les passagers ont reçu un SMS aux alentours de 21h. « En raison du retard, l’équipage n’a pas respecté ses heures de travail légales et votre vol ne partira que demain », pouvait-on lire. Un hébergement était prévu pour les voyageurs, sans qu’il soit clairement indiqué où il était situé et comment il fallait s’y rendre. « Personne de TUI fly n’était dans l’aéroport » a regretté Geert De Cuyper, déplorant le manque de communication « humaine ».

Le voyageur pointe aussi le fait que la compagnie aérienne n’a pas offert de solution de ravitaillement aux passagers. « Tout le monde avait faim, il n’y avait nulle part où trouver quelque chose ».

Finalement, vers 23h15, les voyageurs ont été menés à l’hôtel par un bus mis en place par le personnel de l’aéroport. « On nous a fait monter dans un bus sans savoir où ils allaient nous emmener », explique Geert De Cuyper. Arrivé vers minuit à un hôtel de Las Palmas, le voyageur a remis son passeport pour l’enregistrement sans savoir qui allait payer cette nuitée.

Le lendemain matin, un vol était prévu à 10h30. « Le personnel de l’hôtel n’a pas eu le temps de préparer le petit-déjeuner pour un groupe aussi important », regrette le Flamand, qui n’avait déjà pas pu manger la veille au soir.

Un problème avec le camion de repoussage

Ce serait finalement un problème avec le camion de repoussage, le véhicule qui pousse l’avion vers l’arrière et dans le sens de la direction souhaité, qui serait à l’origine de ce retard. « L’avion était prêt à décoller mais un problème est survenu avec le camion de repoussage », a déclaré le porte-parole de TUI fly, Piet Demeyere. « Cela n’allait pas être résolu immédiatement. Pour le confort du voyageur, nous avons donc rapidement décidé de proposer un hébergement ». Le porte-parole a assuré que les frais de l’hébergement ne seraient pas à la charge des voyageurs.

Pour ce qui est du manque de communication « humaine », Piet Demeyere explique que la compagnie aérienne passe par un centre de contrôle pour gérer ce type d’imprévus. « Dès qu’il y a des nouvelles, ces employés s’assurent que tout le monde est informé. Dans ce cas, il aura été jugé que le SMS était suffisant. A ce moment-là, l’équipage lui-même ne savait pas non plus ce qu’il se passait ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb