Accueil Économie Emploi

Salaires: qui pourra bénéficier de l’indexation de plus de 10%?

En janvier 2023, les secteurs comme la CP200 se dirigent vers une indexation des salaires de plus de 10 %. Des milliers d’entreprises sont concernées, d’après une estimation de la société de ressources humaines SD Worx.

Temps de lecture: 2 min

Les secteurs où les salaires sont indexés une fois par an, souvent à partir de janvier, comme la CP200, qui compte près de 60.000 entreprises et 500.000 employés, se dirigent vers une indexation de plus de 10 % en janvier 2023, selon une estimation mardi de la société de ressources humaines SD Worx.

Cette estimation intervient après la publication ce mardi des chiffres de l’inflation en Belgique en août, laquelle a atteint 9,94 %, une première depuis 1976. L’inflation sur la base de l’indice santé a augmenté, quant à elle, de 9,07 % en juillet à 9,70 % en août.

« Une prévision n’offre aucune certitude, mais il est déjà clair que la forte inflation des mois passés et à venir entraînera des indexations salariales d’une rapidité et d’une ampleur sans précédent. Par rapport aux 10 à 15 dernières années, le taux d’indexation normal était en moyenne inférieur à 2 % par an », souligne SD Worx dans un communiqué.

Indexation prévue dans de multiples secteurs

Outre la CP200, pour laquelle l’indexation future est pour l’heure estimée par SD Worx à 10,03 % au 1er janvier, l’indexation devrait également dépasser 10 % dans l’horeca (CP 302), l’industrie alimentaire (CP 118 et 220), le transport routier pour compte d’autrui (CP 140.03) et le commerce international, du transport et de la logistique (CP 226).

Dans les secteurs où les salaires sont indexés lors du dépassement de l’indice pivot, les indexations se succèdent rapidement. Par exemple, les salaires des travailleurs du secteur de la santé (hôpitaux, maisons de repos et de soins, etc.) seront probablement indexés cinq fois de 2 % cette année.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Bouko Christian, lundi 19 septembre 2022, 18:51

    Les salaires vont augmenter mais la hausse du pouvoir d'achat va rapidement disparaître car immanquablement les prix vont aussi repartir à la hausse et la compétitivité va elle diminuer avec son corollaire : augmentation du chômage et du nombre des faillites et délocalisations !

  • Posté par Lietard Rudy, lundi 19 septembre 2022, 15:02

    N'oubliez pas que ces pourcents sont Bruts et pas nets.

  • Posté par Mauer Marc, lundi 19 septembre 2022, 18:51

    Tu peux développer ? Ben oui il y aura de petites augmentations d’impôts , mais à quoi d’autre penses-tu ?

  • Posté par Chalet Alain, lundi 19 septembre 2022, 14:44

    "Par rapport aux 10 à 15 dernières années, le taux d’indexation normal était en moyenne inférieur à 2 % par an". Encore ce satané "par rapport" avec en prime une couche de "normal en moyenne". On pourrait simplement dire ''Ces 10 à 15 dernières années, le taux d’indexation était en moyenne inférieur à 2 % par an".

  • Posté par Hichmeu Diums, lundi 19 septembre 2022, 12:59

    Indexation, donc hausse du revenu, donc en principe, hausse de l’imposition. L’Etat donne d’une main pour reprendre aussitôt. Il faudrait ajuster les tranches d’imposition au même moment.

Plus de commentaires

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière