Accueil Culture Scènes

«Hedda»: le théâtre entre la vie et la mort

Au Théâtre de Liège, Aurore Fattier livre une étourdissante mise en abyme du théâtre autour d’une troupe montant « Hedda Gabler » d’Ibsen.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 5 min

Le traditionnel appel à éteindre son téléphone avant le début de la représentation est à peine terminé qu’une sonnerie retentit dans la salle. Les têtes se tournent, visages agacés. On cherche le coupable. Mais cette fois, il est sur scène. Elle, plus exactement, puisque, traversant le plateau derrière deux comédiennes en tenue d’époque, c’est la metteuse en scène du spectacle qui répond à un appel urgent. Ou plus exactement, le personnage de la metteuse en scène…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Yousra Dahry ou le versant féminin des «Barons»

Chez Nabil Ben Yadir, on les appelle les Barons. Chez Yousra Dahry, on parle de Draris. Dans les deux cas, c’est l’histoire d’une quête pour trouver sa place dans le monde. Différence de taille : « Kheir Inch’Allah » adopte un point de vue théâtral et féminin. Au Rideau de Bruxelles. Rencontre.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs