Accueil Société

Affaire Assadi: la bataille autour du traité Belgique-Iran se poursuit devant le tribunal

Des opposants iraniens réclament du tribunal de première instance qu’il gèle solidement toute perspective d’extradition du terroriste iranien détenu en Belgique. Les avocats de l’Etat belge dénoncent un mélange des genres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Le tribunal de première instance de Bruxelles va-t-il « geler » durablement toute possibilité d’extrader Assadollah Assadi sur base du traité judiciaire signé le 11 mars 2022 entre la Belgique et l’Iran et de la loi portant assentiment à cet accord, votée au parlement le 20 juillet dernier ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs