Accueil Société Régions Bruxelles

Manifestation nationale du 21 septembre: les perturbations attendues

Les syndicats organisent une manifestation nationale pour la défense du pouvoir d’achat ce mercredi 21 septembre. Les transports publics seront fortement touchés à Bruxelles et en Wallonie. « Le Soir » fait le point sur les perturbations attendues.

Temps de lecture: 2 min

La société de transports de Bruxelles a annoncé prévoir des perturbations sur son réseau le 21 septembre, en raison de la manifestation nationale organisée par les syndicats pour le pouvoir d’achat.

Plusieurs organisations syndicales du pays appellent à la mobilisation le mercredi 21 septembre. Un rassemblement est prévu sur la place de la Monnaie. « Cette action aura un impact sur la circulation des bus, trams et métros de la Stib », annonce ainsi la société bruxelloise des transports publics.

Ceux qui le peuvent sont invités à recourir à des alternatives aux transports publics pour se déplacer ou faire le choix de télétravailler.

Néanmoins, il est difficile pour le moment d’avoir une idée précise des perturbations, d’après la STIB. Mais « dans la mesure du possible, les lignes les plus fréquentées seront privilégiées ainsi que la couverture d’un maximum de quartiers. »

Toutes les informations en temps réel seront disponibles sur le site internet www.stib.brussels, l’application mobile ainsi que sur les médias sociaux Facebook et Twitter de la Stib. Il sera également possible d’appeler le service client au 070 23 2000.

Des perturbations en Wallonie

Ailleurs, pour les transports en commun wallon, les TEC, il a été signalé que les organisations syndicales ont déposé un préavis concernant les agents qui participeront à la journée de mobilisation, comme le rapporte la RTBF. « Des perturbations sont donc à craindre sur le réseau TEC », annoncent ainsi les TEC.

A Charleroi, plusieurs parcours sont déjà supprimés sur une grande partie des lignes de la région. La liste des lignes touchées est consultable ici.

Au TEC Liège-Verviers, d’importantes perturbations sont aussi prévues. Des lignes (15, 40, 42, 45, 47, 91, 156, 285) sont supprimées. D’autres (2, 3, 9, 10, 22, 23, 27, 32, 41, 46, 53, 56, 61, 81, 82, 87, 97, 122, 146) connaîtront des perturbations. Par ailleurs, la situation risquant d’évoluer, les voyageurs sont invités à vérifier les listes de lignes. En province de Luxembourg, les lignes supprimées sont annoncées ici.

Au TEC Namur-Luxembourg, une liste de 8 pages de parcours supprimés en province de Namur est déjà disponible.

Une liste des suppressions de parcours est également disponible pour le Brabant wallon.

Une autre l’est ici pour le Hainaut.

D’ici mercredi, des mises à jour seront faites.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Gheys Patrick, mardi 20 septembre 2022, 16:29

    Communistes, socialistes et écolos : les fossoyeurs de l'économie.

  • Posté par Degive Albert, mardi 20 septembre 2022, 11:31

    Les syndicats tirent sur une ambulance. Ils devraient aller manifester à Moscou

  • Posté par collin liliane, mardi 20 septembre 2022, 11:20

    Une manif inutile. Une simple occasion pour les syndicats d'essayer de faire croire qu'ils sont capables d'influer sur le cours d'événements qui en réalité les dépassent totalement. Reste à espérer qu'il n'y aura pas trop de dégâts: ce n'est pas le moment de claquer de l'argent en réparations.

  • Posté par Dr Mi, mardi 20 septembre 2022, 9:38

    De toute façon, il faut manifester ! Donc la question de comment aller à son boulot ne se pose pas !

  • Posté par Rabozee Michel, mardi 20 septembre 2022, 10:08

    Ben voyons... Vous pensez vraiment que cela fera changer LES RAISONS DE LA CRISE ? Allez manifester à Moscou, alors... Manifester pour demander plus d'aide de l'état, et qui croyez-vous qui in fine finance l'état ? Vous, moi, etc. A part emmerder les gens qui essaient de s'en sortir, ces manifs style gilets jaunes sont totalement inutiles, voire déplacées. Par exemple, elles forcent des personnes qui doivent se déplacer (étudiants, ouvriers, réparateurs, etc.) à reprendre un transport "non en commun" (plus cher normalement que ceux en commun, accessoirement, peut-être moins bon pour le climat). Vous estimez que c'est le bon message, actuellement ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo