Accueil Monde

Une personne meurt de faim dans le monde toutes les quatre secondes

Alors que s’ouvre l’Assemblée générale annuelle de l’ONU, les ONG tirent la sonnette d’alarme face à la crise mondiale de la faim.

Temps de lecture: 1 min

Une personne meurt actuellement de faim dans le monde toutes les quatre secondes, ont dénoncé mardi plus de deux cents ONG, qui demandent aux dirigeants mondiaux réunis à New York « d’agir pour stopper la crise mondiale de la faim ».

« Les organisations venant de 75 pays ont signé une lettre ouverte pour exprimer leur indignation à l’explosion du nombre de personnes souffrant de la faim et pour faire des recommandations, alors que 345 millions de personnes dans le monde souffrent de faim aiguë, un nombre qui a plus que doublé depuis 2019 », soulignent ces 238 organisations dans un communiqué.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Schmetz Viviane, mardi 20 septembre 2022, 11:30

    Vive le capitalisme !

  • Posté par massacry olivier, mardi 20 septembre 2022, 15:32

    Non Madame Collin, le Capitalisme n'est pas naturelle !

  • Posté par collin liliane, mardi 20 septembre 2022, 13:13

    Le capitalisme, c'est comme la loi de la gravitation universelle: une loi naturelle qui ne peut être contrée que par la dictature. Quoiqu'en prétende la devise française, entre liberté et égalité il faut choisir. C'est pourquoi la meilleure forme de gouvernement est de toute évidence une démocratie sociale qui combine les deux ... dans des proportions variables..

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 20 septembre 2022, 11:11

    Les cyniques diront que c'est la preuve qu'il y a trop de monde sur terre... Ce n'est pas faux mais cela ne suffit pas. Il faut ajouter que la loi du plus fort a permis in tempore non suspecto l'instauration de régimes tyranniques sauvages et que l'exploitation très déséquilibrée des ressources des uns au profit des autres en a permis le maintien.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 20 septembre 2022, 15:15

    Collin. C'est bien ce que je cherchais à dire ...

Plus de commentaires

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une