Accueil Énergie

Esther Duflo: «Taxer les surprofits, pratiquer la sobriété: on peut déjà commencer par ça»

La Prix Nobel d’économie, spécialiste de la pauvreté, est catégorique : seule l’action collective peut nous permettre d’agir dans la crise climatique.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 8 min

Pour Esther Duflo, nos démocraties occidentales, victimes d’un biais de « statu quo », ont du mal à prendre la mesure de l’urgence. Or cette crise est pour elle une nouvelle occasion de penser à nos priorités, nos valeurs, à ce qu’on veut laisser à nos enfants.

Vous consacrez votre vie avec votre mari, à la lutte contre la pauvreté. Avec la crise de l’énergie, la classe moyenne belge, notamment, se dit que la pauvreté, ce n’est pas que pour les autres. Cette crise va-t-elle conscientiser ou accroître le repli sur soi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, mercredi 21 septembre 2022, 2:09

    Je crois réellement que les gouvernements occidentaux sont en train d'améliorer progressivement leurs actions, mais hélas, je crois aussi que c'est avec une telle lenteur que l'accélération des mesures, qu'il faudra bien imprimer un moment ou l'autre, risque de nous faire nettement plus mal encore que tout ce que nous endurons déjà aujourd'hui.

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 20 septembre 2022, 19:55

    De temps en temps, un texte intelligent, d'un prix Nobel d'économie, ça change de certains commentaires de ce forum.

  • Posté par Chalet Alain, mardi 20 septembre 2022, 18:38

    La société idéale n'est apparemment pas la même pour tout le monde. Pour Esther Duflo, cela semble être la termitière.

  • Posté par Visiteur, mardi 20 septembre 2022, 18:21

    " Nous avons du mal à réaliser l'urgence " .... Comme nous disait ce guide touristique d'un "pays du Sud de la med " Nous étions 40 millions avant l'indépendance et serons bientôt 100 millions." Avec un gloussement ravi et le rire de celui qui avait tout compris. On ne sera donc pas les seuls à y mettre du temps.

  • Posté par Visiteur, mardi 20 septembre 2022, 18:12

    Quel est le vrai sujet de cet article ? Le grand soir et la création forcée d'un "homme nouveau " ou la crise climatique?

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs