Accueil Société Enseignement

Stages: branle-bas de combat à un mois des premiers congés scolaires

Suite à la réforme des rythmes scolaires dans l’enseignement général adopté en Fédération Wallonie-Bruxelles, parents et opérateurs de stages doivent s’acclimater à de nouveaux congés. Et s’organiser...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Avec le rééquilibrage imposé par la réforme des rythmes scolaires, le temps passé à l’école se fera par alternance de sept semaines de cours et de deux semaines de congé. Le nombre de jours moyens de cours reste identique (182) et la durée totale des vacances le reste également (quatorze semaines).

Alors que c’est annoncé depuis le printemps, à un peu plus d’un mois des vacances de Toussaint, de nombreux parents apprennent qu’ils devront s’occuper de leurs enfants deux semaines au lieu d’une. Plongés entre les tâches quotidiennes et les responsabilités professionnelles, il n’est pas toujours évident pour eux de s’adapter à ce nouveau rythme. « Je travaille dans l’enseignement supérieur et mes congés ne sont pas parfaitement alignés avec ceux de mes enfants », indique Vesna Jerkovic, mère de deux enfants. « Je vais donc me retrouver avec plusieurs périodes de l’année où je dois m’occuper d’eux sans être présente. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs