Accueil Culture Arts plastiques

Arié Mandelbaum, la quête de l’essentiel

À plus de 80 ans, le peintre Arié Mandelbaum connaît enfin sa première rétrospective au Musée Juif de Belgique. La révélation d’un parcours dont les dernières années sont les plus belles.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Arié Mandelbaum, jusqu’au 5 mars au Musée Juif de Belgique, www.mjb-jmb.org

Sur une grande surface blanche, quelques traits noirs posés dans l’espace. D’abord, on ne voit que le trait, les taches çà et là. Puis l’œil fait le point, reconstitue les parts manquantes. On distingue alors une machine à coudre comme on en trouvait dans bon nombre de familles au siècle passé. Il faut encore un effort d’attention pour comprendre ce que nous voyons. Sous la machine, à peine esquissé, on devine un enfant recroquevillé, caché. De qui ? De quoi ? S’agit-il d’un jeu ou d’un événement tragique ? Les questions se bousculent face à ce tableau dont l’extrême dépouillement fait naître une émotion rare.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs