Accueil Sciences et santé

Le dépistage du cancer du sein bientôt recommandé dès 45 ans

La Belgique, qui le propose à partir de 50 ans, devra s’adapter aux exigences de l’Europe qui vient de complètement revoir ses recommandations pour la détection de six des cancers les plus répandus.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

Il est urgent d’agir. Et il est urgent d’agir maintenant. En 2035, si des contre-mesures ne sont pas prises à tous les étages de la lutte contre le cancer, la maladie deviendra la première cause de mortalité en Europe. Aujourd’hui déjà, elle touche un Européen sur deux au cours de sa vie et elle a emporté 1,3 million de vies en Europe en 2020, soit trois fois plus que le covid-19 cette même année. Ce n’est pas un hasard si la Commission européenne, par la voix de sa présidente Ursula von der Leyen, a fait du cancer, une de ses priorités en présentant un grand plan de bataille en 2021. Mais un volet restait à écrire, celui du dépistage dont les dernières recommandations remontaient… à 2003, une éternité dans le domaine qui a connu d’importantes avancées ces vingt dernières années.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs